Chercher des cartes de Besançon

Estimation du prix des cartes postales

AFFICHAGE DU PRIX DES CARTES

Depuis quelques temps, le site CPA Besançon.fr fournit à ses visiteurs une estimation du prix des cartes postales anciennes exposées dans ses pages.

Cette initiative a pour but d'informer nos visiteurs sur ce marché de la carte postale qui met en scène des acheteurs et des marchands. Loin de considérations esthétiques, historiques ou affectives, se dissimule comme pour tout objet, une valeur marchande bien réelle, qui donne lieu à un commerce qui ne réunit pas que des passionnés. On peut regretter cet engouement mercantile qui orbite autour de la carte, mais on ne peut l'ignorer.

Les cartes postales exposées sur le site proviennent d'une collection privée, et ont été achetées dans leur totalité auprès de professionnels dont c'est le métier de vendre aux passionnés et aux collectionneurs des cartes anciennes. Pour les amateurs de chiffres, le fonds représente environ 1200 cartes postales, datant des années 1890 à 1944.

Comment avons nous estimé le prix de ces cartes ?

Il s'agit ici d'estimation, c'est-à-dire que nous n'avons pas la prétention d'imposer dans les esprits des prix fixes et définitifs. Libre à chacun de vendre ses cartes au prix qu'il désire. La première règle importante dans la fixation des prix revient à la sacro-sainte règle de l'offre et de la demande ; une même carte peut se vendre à des prix (très) variables, en fonction d'une demande forte ou faible. Les prix ne sont également pas fixes dans le temps, l'inflation existe également dans ce marché de la carte. Certains y voient même un moyen de spéculer, comme d'autres le feraient avec des valeurs refuges tel que l'or.

Toutefois, les prix indiqués ne sont pas dûs au fruit du hasard, certaines règles et références existent.

La rareté d'une carte

Carte postale rare de Besançon

Carte postale rare de Besançon :

"Les Romanichels à Saint-Ferjeux"

Nous connaissons relativement bien le marché des cartes postales anciennes de Besançon, puisque nous sommes acheteurs depuis plus de 25 ans.

L'inflation est réelle (notamment depuis l'instauration de l'euro) et la fluctuation de l'offre sur le marché également. Ce qui signifie qu'une carte peut circuler sans trouver preneur pendant des années et que d'autres à peine mises en vente peuvent disparaitre rapidement de la circulation et pour longtemps. Il est donc nécessaire de bien connaitre la rotation des cartes mises en vente, pour déterminer si une carte est rare ou non, pour savoir si son prix élevé ou bas est justifié.

L'état de conservation d'une carte postale

Par ailleurs, la carte postale est un objet fragile, au même titre qu'un livre ancien. Le papier dont elles sont faites s'abime avec le temps. Ces cartes ont pour la plupart plus de 70 ans, elles ont circulé sans soucis de conservation particulier, et ne sont finalement que des objets de grande consommation.

L'intérêt qu'on leur porte aujourd'hui, n'a pas toujours prévalu. Personne ne voulait de ces cartes sans couleur, sans clinquant, vieillottes. Ce désintérêt a mis en péril leur état de conservation et parfois leur survie. Beaucoup d'entre elles sont déchirées, tâchées ou pliées. Il est donc évident que leur aspect, leur fraicheur de conservation influe sur leur valeur et que tout défaut peut en minorer le prix.

Les goûts des collectionneurs

Ces cartes postales sont principalement recherchées par des collectionneurs. Les collectionneurs (dont nous faisons partie), appartiennent à une espèce dont les caprices sont difficiles à cerner par les vendeurs. Car l'intérêt que porte le collectionneur à l'objet est d'ordre affectif le plus souvent (rarement pécunière). Cet attachement à l'objet reste un mystère. Certains vont dépenser sans compter pour acquérir une carte précise, alors que le commun des mortels, préfèrerait s'offrir un voyage à l'étranger pour le même prix.

Ce comportement compulsif et imprévisible du collectionneur, crée un marché de la carte en mouvement dans lequel les collectionneurs vont imposer des modes... des sujets photographiés vont devenir tendances, des villes ou villages vont être soudain très recherchés... faisant grimper les prix de ces cartes.

Mais même si des modes vont se succéder, la diversité des goûts existe. Certains collectionneurs, s'intéresseront par exemple exclusivement à des cartes anciennes colorisées, alors que d'autres détesteront l'esthétisme de ces cartes "trafiquées".

Certains rechercheront des cartes précurseur, fantaisie, commémoratives, érotiques..., tandis que d'autres s'en détourneront pour leur préférer d'autres thématiques : devanture de magasin, véhicules, scènes de rue... Certains encore n'achèteront que des cartes ayant circulé, d'autres au contraire des cartes, intactes, neuves...

On le voit, à chacun ses goût et ses couleurs ! Et c'est cette diversité de goût qui agit ici sur le prix d'une carte. Il ne suffit pas qu'elle soit ancienne pour avoir de la valeur (les cartes anciennes à 10 centimes d'euro existent), encore faut-il qu'elles intéressent le plus grand nombre (CQFD).

Carte fantaisie & publicitaire

Le phénomène saisonnier et conjoncturel

On pourrait ajouter à cette vue globale, le facteur saisonnier et conjoncturel. Puisque le cours de la carte dépend principalement du comportement des acheteurs, il est important de prendre en compte tous les détails de sa vie qui influent sur son comportement d'acheteur. Comme pour toute activité marchande, l'acheteur aura des réflexes variant d'un mois à l'autre. Si certains mois comme février et décembre sont synonymes d'achat, juin, juillet et août, sont des mois qui détournent l'acheteur et le collectionneur de son activité de consommateur. Pendant cette période estivale, l'offre devient plus importante que la demande et les prix peuvent être discutés à la baisse.

De la même manière, une économie au ralenti, une conjoncture économique inflationniste peut entrainer une baisse de l'achat de produits secondaires comme la carte postale. La collection passant après l'alimentation, la demande de cartes postales peut diminuer et pousser les prix à la baisse.

Carte postale rare et courante

C'est donc à la vue de tous ces éléments (et d'autres) qu'il est possible d'avancer une estimation de prix pour une carte. Nous avons donc choisi de donner notre estimation. Cette estimation ne concerne que la carte postale en notre possession, c'est-à-dire que le prix est donné en fonction de son état. Si un même cliché est en meilleur état, son prix peut être majoré de 10-15%.

Dans tous les cas, nous nous efforçons d'indiquer l'état de la carte présente sous nos yeux, pour donner une estimation de prix à nos visiteurs qui posséderaient des cartes similaires.

Il est à noter que nos visiteurs peuvent nous envoyer un scan recto verso des cartes en leur possession pour en déterminer une valeur moyenne.

Enfin, je rappelle que nous sommes toujours acheteurs de cartes postales anciennes de Besançon, donc n'hésitez pas, professionnels ou particuliers, à nous faire des propositions chiffrées (photos + prix obligatoires). D'avance merci.

CORBERAND Patrick pour CPA BESANCON.fr

Des cartes anciennes à nous donner ou à nous vendre ? Contactez webmaster@cpa-besancon.fr

Accueil CPA

Mur d'images (page 1)

Forum sur les CPA

Cartes à vendre

cpa-besançon.fr © 2007-2017 Reproduction interdite sans autorisation - Tous droits réservés